Go to Top

Mot de la présidence- Rapport annuel 2016-2017

RAPPORT DE LA PRÉSIDENTE 2016-2017
UNE AUTRE ANNÉE TRÈS OCCUPÉE!
Notre élan continue…

Que dire de toutes ces foires, sessions d’information et tables d’action locale… sinon qu’elles furent encore un succès et surtout très appréciées de tous nos membres!

Je vous remercie chaleureusement de votre engagement et de votre dynamisme à garder la FARFO bien active et surtout à augmenter sa visibilité.

L’année 2016-2017 a été une année de représentation politique fort intéressante. Entre autres, j’ai participé à la Conférence annuelle de la Fédération des aînés et aînées francophones du Canada (FAAFC), à Yellowknife en juin 2016. L’Ontario joue un rôle important dans cette fédération, étant la province ayant le plus grand nombre de francophones hors Québec. Nous sommes un membre apprécié et constamment consulté sur les enjeux reliés aux personnes aînées et retraitées francophones.

Un projet d’envergure proposé par l’Ontario en tant que membre de la FAAFC, est celui des Célébrations/Sommet des aînés francophones à l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération à Ottawa les 15 et 16 juin 2017. L’Ontario est l’organisme hôte provincial de cet événement. Nous avons travaillé très fort avec la FAAFC pour faire de cette activité un véritable succès. Nous vivrons des moments exceptionnels dans les deux prochains jours.

Comme moi, vous avez suivi les médias en ce qui concerne les défis des aînés en matière de santé, de logement, de finance, de soins de longue durée, etc. Lors d’entrevues, j’ai continué de faire valoir la contribution de nos aînés envers la société et la difficulté de maintenir un train de vie soutenu, surtout dû au fait que nous avons une longévité supérieure à celle de nos ancêtres.

Nous avons continué à consolider l’Association des membres individuels de la FARFO (L’AMI FARFO). Il y a une constante augmentation de membres. Je suis confiante que cette façon de rassembler nos membres individuels sous une même entité sera bénéfique dans l’ensemble.

Ministère des Affaires des personnes âgées de l’Ontario (anciennement SAPAO) : J’ai assisté à trois rencontres durant lesquelles j’ai fait des présentations sur les activités et programmes de la FARFO (7 avril 2016, 19 mai 2016, 19 janvier 2017). Nous continuons à enrichir nos liens avec certains politiciens ou avec le personnel cadre du MAPAO. Le 16 novembre, nous avons eu le privilège de rencontrer la nouvelle ministre, l’honorable Dipika Damerla, afin de présenter les défis et les enjeux pour les personnes aînées francophones partout en Ontario. Nous l’avons rencontrée à quelques reprises depuis, ce qui l’a encouragée à venir nous parler au Sommet des aînés. Elle sera accompagnée de l’honorable Marie-France Lalonde, ministre déléguée aux Affaires francophones, avec qui nous poursuivons nos discussions de façon régulière. Grâce à notre participation active au sein de ce ministère, nous avons réussi à obtenir du financement pour les Célébrations du 150e de l’Ontario; nous en serons témoins demain en journée.

FLIPD : J’ai fait à nouveau cette année, une présentation dans le cadre de la semaine de formation de l’Institut de développement professionnel en langue française (FLIPD) le 27 octobre dernier à Sudbury. La FARFO est toujours bien reçue dans le cadre de cette formation et nous avons une énorme crédibilité auprès des participants.

AFO ET AUTRES : Accompagnée de Denise Lemire, d.g. de la FARFO, j’ai participé au Congrès annuel de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) les 28-29-30 octobre à Sudbury. La FARFO a profité de cette occasion pour demander la coordination et la réalisation d’un livre blanc sur le vieillissement des Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens. La proposition était soutenue par le fait qu’il existe un vieillissement de la population franco-ontarienne où un individu sur trois a plus de 50 ans; que les besoins en services et programmes tant communautaires que gouvernementaux en lien avec les aînés iront en augmentant dans les prochaines années; que les dossiers en lien avec les personnes âgées sont très diversifiés (p.ex., santé, services sociaux, secteur juridique, loisirs, arts et culture, etc.) et souvent très complexes (on peut penser aux programmes de retraite et autres). La FARFO participera activement au développement de ce projet et en sera le chef de file dans le cadre d’une éventuelle politique nationale sur le vieillissement.

Table de concertation Ottawa Ville bilingue : La FARFO a suivi fidèlement ce dossier. La FARFO a publié toute l’information en lien avec les initiatives de ce groupe tout au long de l’année. Merci à Denise Beauchamp, administratrice au C. A. de l’AMI-FARFO qui nous fournit l’information et qui nous encourage à participer à tous les événements afin de rendre la ville d’Ottawa officiellement bilingue. Continue l’excellent travail! On va y arriver.

Sommet des aînés 2017 : Le Sommet a lieu demain et après- demain à Ottawa. Le Sommet est organisé par la FAAFC et la FARFO en est l’organisme hôte provincial. Cet événement réunira des représentants des provinces et des territoires de partout au Canada. Vous y serez et vous aurez l’occasion de vous exprimer sur les défis de vos localités. La d.g. et moi-même avons mis des heures aux préparatifs de ce congrès en collaboration avec Solange Beauregard et Jean-Luc Racine de la FAAFC. Je vous remercie de votre participation. Je remercie la FARFO régionale du Moyen-Nord qui a réalisé un diaporama pour démontrer ce que les centres de vie active peuvent offrir aux personnes aînées. C’est un reflet des autres centres en Ontario. Merci à Oliva pour son engagement dans ce projet. Demain, nous aurons 25 minutes pour représenter l’Ontario ; nous allons vous présenter la chanson thème de l’Ontario, suivie du diaporama, ensuite la chanson thème des Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens Notre Place de Paul Demers (que nous avons malheureusement perdu l’an dernier), pour terminer avec le vidéoclip d’Improtéine sur la Loi sur les services en français. Cette brochette reflètera la richesse de la francophonie en Ontario.

FCFA- Fédération des Communautés francophones et acadiennes : Dans mon rôle de Vice-présidente de la FAAFC je continue évidemment de représenter l’Ontario. Ainsi au cours des derniers 2 ans, j’ai dû remplacer le Président de la FAAFC à 2 AGA et 2 réunions du CA de la FCFA. Quoique intense comme représentation supplémentaire, c’est toujours une expérience autre que notre réseau. J’ai été déléguée à leur AGA 2017 la semaine passée où des sujets et enjeux cruciaux ont été non seulement apportés par les membres mais axés sur l’inertie et l’indifférence de notre gouvernement fédéral à s’affermir en matière de la LLO. J’aurai plus de nouvelles pour vous dans un avenir prochain.

Entrevues médiatiques : La FARFO a été sollicitée plus fréquemment pour donner des entrevues soit dans les journaux, à la radio ou à la télé On tente le plus possible de refiler les demandes touchant un sujet particulier à une région à la présidence de la région en cause.
Notre d.g., l’agente de projets Andréanne Gougeon et moi-même avons participé à l’émission La jeunesse n’a pas d’âge pour CHOQ 105,1 Grand-Toronto; l’objectif était de parler au sujet de la valorisation du vieillissement et le regard positif sur le vieillissement. On a eu plusieurs entrevues avec des journalistes de TFO sur divers sujets dont la présentation devant le Comité parlementaire de l’Assemblée législative pour les soins de longue durée et pour la présentation sur les centres de vie active. Les médias et les politiciens sont maintenant plus que jamais à notre écoute et ils nous encouragent à continuer nos efforts pour assurer que nos personnes aînées et nos retraités soient valorisés et impliqués, par et dans la société.

Consultations :
La consultation était au menu de plusieurs de nos activités, ce qui n’est pas négligeable pour le bien-être de nos personnes aînées et pour positionner le vieillissement de la population dans l’élaboration de politiques gouvernementales. La FARFO doit demeurer vigilante en matière de services en français.

1) Consultation – Budget provincial 2017 : En janvier 2017, nous avons présenté un document sur notre position au niveau du budget provincial. On y indiquait l’importance de favoriser des logements abordables, d’étudier davantage le dossier de la pauvreté chez les personnes âgées de 50 ans et plus, de financer davantage les organismes liés à l’aide à domicile, d’assurer une aide aux proches aidants, d’augmenter les services de soins palliatifs, d’identifier de nouveaux moyens afin d’adapter davantage les collectivités aux personnes âgées, d’augmenter le montant des subventions qui servent à lancer des projets communautaires novateurs, d’appuyer davantage notre programme Sécurité Info Santé et de l’amener à l’échelle provinciale, et finalement de valoriser davantage les compétences et l’expertise des aînés francophones ainsi que l’expérience et le savoir-faire des regroupements qui oeuvrent auprès des aînés francophones de l’Ontario.

2) Consultation – Plan stratégique 2017-2022 de l’Office de règlementation des maisons de retraite (ORMR) : La FARFO a participé aux trois rencontres organisées afin de revoir la vision, la mission et de préciser les cinq projets de piliers stratégiques pour l’Office de règlementation des maisons de retraite (ORMR)(23 juin et 8 septembre 2016 en face à face et le 11 octobre par téléconférence). Le 17 octobre 2016, la FARFO remettait une lettre à madame Kelda Williams, analyste politique et responsable de la consultation, afin de soulever plusieurs éléments d’importance par rapport aux facteurs linguistiques. En voici quelques exemples : les Franco-Ontariennes et Franco-Ontariens ont un accès inégal aux services dans leur langue; la sécurité d’une personne est à risque lorsque celle-ci ne peut communiquer clairement avec un professionnel ou une professionnelle du domaine de la santé; les barrières linguistiques causent des incompréhensions, des erreurs de diagnostic, de médication et de traitement; le facteur linguistique fait partie de l’expérience de la clientèle tant aux plans physique que mental. La FARFO recommandait donc, entre autres, que les services de l’ORMR soient disponibles en français partout en Ontario, que l’ORMR élabore et tienne à jour annuellement le registre public des maisons de retraite offrant des services en français , que l’ORMR mette en place un programme global d’offre active de services en français, que le personnel de première ligne de l’ORMR et les inspecteurs et inspectrices soient tenus d’assurer l’offre active en français, que l’ORMR fasse davantage la sensibilisation, l’éducation et la promotion en français; que les données bilingues rendues publiques sur la qualité et l’homogénéité des services le soient pour chacune des deux communautés de langues officielles. Un grand merci à Cécile Paquette et à Denise Lemire pour leur appui dans ce dossier des plus importants pour nos personnes aînées francophones qui logent dans ces maisons de retraite.

3) Consultation – La refonte de la Loi sur les Langues officielles : C’est le sujet de l’heure pour toutes les communautés francophones – J’ai assisté à une consultation sur le sujet avec la ministre du Patrimoine Canadien, l’honorable Mélanie Joly, au printemps 2016. C’est un dossier pertinent à tous les secteurs de la société et plusieurs éléments à l’intérieur de la LLO touchent les services dont les aînés bénéficient. Les derniers changements datent déjà de 1988, il est donc opportun de revendiquer une réforme telle que recommandé par le Commissaire aux Langues Officielles du Canada, Graham Fraser.

Le Canada célèbre son 150e anniversaire; un engagement du gouvernement fédéral de moderniser la LLO constituerait un héritage important, tant sur le plan symbolique que pratique. Dans deux ans, le Canada célèbrera le 50e anniversaire de l’adoption de la première LLO, en 1969! Nous les aînés, nous nous devons de protéger les droits linguistiques des francophones dans cette nouvelle société afin que nos petits-enfants puissent étudier, travailler et vivre en français partout au Canada.

D’autres consultations – de moindre envergure – ont eu lieu, et la FARFO a donné son opinion sur place, par exemple, le 22 avril 2016 à une consultation publique portant sur Droits linguistiques et services en français au sein du secteur de la justice. Le 25 juin 2016, Robert Renaud, ancien administrateur et maintenant ambassadeur pour la FARFO, a participé à une consultation pour le projet d’un Centre pour personnes âgées de Halton Peel – merci Robert. Le 2 mars 2017, Jean-Guy Doyon, Danièle Meloche, nouvelle accompagnatrice à Voyages FARFO, son conjoint Pierre Meloche et Denise Lemire ont participé à une séance de consultation sur la Loi sur le secteur du voyage, sur les moyens d’améliorer la protection des consommateurs pour les Ontariens lors de l’achat de services de voyage dans la province. Merci à nos accompagnateurs et accompagnatrices qui suivent de près la mouvance au niveau des voyages. Donc comme vous pouvez voir, les sujets sont des plus variés.

Mémoires :
Nouveau cette année, nous avons préparé des mémoires importants, lesquels nous espérons auront des impacts à court terme.

1) Cadre en matière de niveaux de soins, le 1er octobre 2016 : Le 1er octobre 2016, la FARFO faisait parvenir à l’honorable Dr Eric Hoskins, ministre de la Santé et des Soins de longue durée, ses propositions au sujet de la consultation sur le Cadre en matière de niveaux de soins. La FARFO recommandait, entre autres, que les services de santé en français soient disponibles partout en Ontario y compris dans les foyers de soins de longue durée; que le ministère mette en place un programme global d’offre active de services de santé en français; que les professionnelles et professionnels de la santé et le personnel de première ligne soient tenus d’assurer l’offre active en français; que les organismes paragouvernementaux et les tierces parties soient tenus d’assurer les services de santé en français; que le ministère fasse davantage la sensibilisation et la promotion des services de santé en français, que le facteur linguistique soit inclus dans les nouveaux objectifs de prestations des services qui suivront les progrès en matière d’amélioration de l’homogénéité des soins, et finalement que suffisamment de spécialistes soient formés en français, dans le domaine de la santé. Merci à Cécile Paquette qui a travaillé avec nous pour l’élaboration de la lettre ainsi qu’à Jean Roy (ambassadeur de la FARFO à Toronto) qui nous a donné ses suggestions.

2) Centres de vie active : Le 26 avril, en compagnie de Carmen Gauthier et Diane Chaperon-Lor, j’ai présenté un mémoire devant le Comité permanent de l’Assemblée législative sur le Projet de loi 209 portant sur les centres de vie active. Merci à Carmen, Jean-Louis Schryburt et Denise Lemire qui ont rédigé le document que nous avons remis au gouvernement. La FARFO recommandait, entre autres, que le gouvernement de l’Ontario s’assure que tous les processus de désignation et de subvention en lien avec les centres de vie active soient assujettis aux exigences de la Loi sur les services en français (SEF) et que le gouvernement inclue une référence spécifiquement dans la notion d’intérêt public à propos des obligations envers les communautés francophones, soit l’équité en matière d’offre et de prestation de services en français.

En terminant, de concert avec le conseil d’administration et son personnel, je vous souhaite un été amusant et relaxant en compagnie de vos familles et de vos amis. Faites le plein d’énergie pour nous revenir en forme pour les activités de l’automne.
La FARFO vous apprécie.

Élizabeth Allard CD
Présidente FARFO

Rencontres intéressantes en photos

France Gélinas, députée NDP lors de l’AGA de la FARFO, juin 2016

8 avril 2016 – membres du C. A. avec Marie-Lison Fougère, sous-ministre responsable de l’Accessibilité, aux Affaires francophones et aux Affaires des personnes âgée

Lucie Moncion, présidente d’Assemblée à l’AGA de la FARFO 2016, maintenant sénatrice, avec Élizabeth Allard, présidente de la FARFO et Monique Perreault, déléguée du Grand-Nord

Denise Lemire, d.g. de la FARFO, l’honorable Dipika Damerla, ministre des Affaires des personnes âgées, Élizabeth Allard, présidente de la FARFO – rencontre le 16 novembre 2016